Maison d’enfants à caractère social de TROARN

Mission de protection de l’enfance concernant des enfants et adolescents de 6 à 21 ans.

Les jeunes sont accueillis suite à une décision administrative ou judiciaire en :

  • –  internat au sein de la Maison d’enfants de Troarn
  • –  internat sur le groupe du Patio à Ifs
  • –  externat au SAJE à Caen (service d’accueil de jour éducatif)

Maison d’enfants à caractère social de la Roseraie

Mission de protection de l’enfance concernant des enfants et adolescents de 6 ans à 21 ans.

Les jeunes sont accueillis suite à une décision administrative ou judiciaire :

  • – en internat au sein de la Maison d’enfants de la Roseraie en centre-ville de Lisieux
  • – en milieu ouvert (SAEEF)

Foyer d’accompagnement éducatif et scolaire

Jeunes de 16 à 21 ans scolarisés au-delà de la troisième

La dimension de la scolarité est un paramètre important au FAES.

Les professionnels développent une dynamique collective porteuse qui permet à chaque jeune de se sentir soutenu et valorisé dans son parcours de formation.

Association Maison Internationale Garelli 14

 

C’est bien l’afflux de jeunes en situation de migration qui constitue aujourd’hui un véritable défi, qui a amené le réseau Salésien à s’impliquer dans des réponses d’accueil et d’accompagnement, sous le prisme de la générosité de notre fondateur, Jean Bosco.

C’est bien le fait de combiner les savoir-faire des membres du réseau, qu’il a été créé l’Ecole Internationale d’Insertion Salésienne (E2iS), en partenariat avec les instances départementales, pour l’accueil, la scolarisation, la formation et l’intégration des mineurs non accompagnés du territoire du Calvados.

En parallèle à l’accueil des jeunes d’origines diverses, l’E2iS, permet à tous les élèves de s’initier au vivre ensemble et à la culture de la différence, de s’ouvrir au monde et d’y trouver leur place.

C’est aussi dans un souci et une conviction d’aller vers une inclusion éducative de qualité en faveur des jeunes accompagnés que l’E2iS a été initiée. Ce dispositif vise à mettre l’expérience et le savoir-faire de la pédagogie salésienne au service des besoins du département, en accueillant les jeunes reconnus mineurs et en leur offrant un parcours éducatif, un parcours de formation et de réussite tant personnelle que professionnelle.

La responsabilité légale est assumée par les services du Département du Calvados. La responsabilité opérationnelle du dispositif est assurée par l’E2iS, portée par AMIG14.

Le lien entre les services départementaux et l’E2iS est formalisé dans le cadre d’une convention. Une convention est également établie entre l’Institut Lemonnier de Caen (14) et le Lycée Giel Don Bosco à Giel-Courteilles (61), partenaire de l’E2iS.

GARELLI 95

 

Le projet de GARELLI 95 est d’être une association autonome de taille humaine où chacun se connait et se reconnait, dont le savoir-faire et les partenariats permettent de protéger, accompagner, insérer les mineurs non accompagnés que lui confient les services de l’Aide Sociale à l’Enfance du Val d’Oise.

Après avoir assuré leur protection, contrôlé leur santé et fait connaissance avec eux, GARELLI 95 veut permettre à ces jeunes, si leur devenir les conduit à s’installer en France,

  • de recevoir une formation citoyenne,
  • de maîtriser le français,
  • d’obtenir une qualification professionnelle, souvent en alternance dans un métier en tension,
  • d’avoir accès à leurs droits,
  • de trouver un logement et de nouer des relations sociales avec un bénévole, un parrain ou une famille solidaire.

École culture-France

 

Les actions d’École & Cultures sont définies à partir des concepts précédemment présentés ; et également par les objectifs que se fixent les bénévoles et les volontaires. Notre projet revêt les finalités suivantes.

  • Donner le goût d’apprendre

La réussite des enfants/jeunes passent par l’apprentissage de nouvelles connaissances. Après les parents, l’école est le lieu universel dans lequel tout enfant, âgé de 6 à 16 ans doit être présent.

Chaque scolarité est différente mais toutes doivent tendre, quelles que soit les facteurs propres à chaque élève, vers la réussite et l’accomplissement d’une insertion positive et motivée par le jeune lui-même.

Au cours du développement de chaque enfant/jeune, il est parfois nécessaire de consolider la volonté d’apprendre, le rapport à l’apprentissage, la projection sur son propre avenir. Le jeune peut être en difficulté par rapport à certaines matières, il peut également connaître une rupture avec le système scolaire, etc.

À cette fin, en tant qu’association, il nous semble important de répondre aux différents besoins des jeunes, aussi différents soient-ils. Le rapport que nous co-construisons avec le jeune, diffère de celui qu’il entretient avec ses parents ou avec l’institution scolaire. Nous sommes positionnés en tant que tierce acteur qui concourt au même titre que les parents et l’école à l’épanouissement et à l’apprentissage du jeune.

La psychologie du développement et les diverses expériences que nous avons eu du terrain montrent bien que ce positionnement est susceptible d’engendrer des effets différents. Toutefois, nous tenons à conforter et encourager le parent dans sa fonction. Vient alors un autre objectif.

  • Donner le goût d’accompagner

Nous axons davantage ce but en direction des parents. En considérant les différents axes de la parentalité présentés en amont, nous voulons donner le pouvoir d’agir au parent, qu’il soit mère ou père.

Le terrain nous a confrontés à diverses situations où le parent se retrouvait en difficultés pour répondre à ses droits et ses devoirs inhérents à sa fonction.

Exemples : Absentéisme de l’enfant pour accompagner son/ses parent(s) analphabète(s) ou maîtrisant mal la langue française à un rendez-vous administratif ; Une enfant qui arrange une situation scolaire dans son sens, du fait de la difficulté à percevoir le fonctionnement du système scolaire français par ses parents, etc.

Ces illustrations concrètes montrent bien que les parents n’ont pas toujours les moyens, les connaissances et parfois la volonté d’accompagner leur enfant/jeune. Plusieurs explications à cela : la méconnaissance de langue, un conflit intrafamilial, le processus de migration, etc.

Au-delà des faits et des explications, École et Cultures croit aux capacités de chaque parent. C’est pour cette raison que divers ateliers sont mis en place pour accompagner et soutenir la parentalité. Le parent est ainsi amené à être porteur de l’ensemble de ses fonctions parentales.

L’association développe cet axe par le biais d’un atelier de coaching familial qui sera porteur de diverses actions, aussi bien collectives qu’individuelles. En effet, pour « donner envie d’accompagner », des parents peuvent avoir besoin d’une écoute singulière à un moment « T » afin de poser les questions, les mots sur leurs difficultés.

  • Donner des clés de compréhension

Parent comme enfant, chaque individu est un sujet qui se construit avec le temps, par les expériences, les rencontres, les difficultés, les réussites, etc. Chacun d’entre nous est un acteur en devenir. On est par ce que l’on a été, ce que l’on est et ce que l’on projette de devenir.

Toutefois, il est parfois difficile de se situer, de comprendre son parcours, de savoir vers quoi on souhaite tendre. École et Cultures se positionne comme un acteur aidant chaque individu dans son parcours de vie. Qu’il soit question d’insertion, de relations familiales, des amis, etc. L’association tient à laisser un espace à l’écoute collective et/ou individuelle.

Avoir pour objectif de donner des clés de compréhension, c’est aussi s’appuyer sur les connaissances et les compétences que nous avons acquises par nos pratiques ou nos études. Bénévoles ou volontaires, nous animons des ateliers qui s’appuient sur la transmission de nos savoirs, de nos compétences, comme l’analyse des pratiques familiales, ou encore celui de penser son projet. Le but étant de donner des repères. Ces derniers ne sont pas des règles inéluctables, mais des clés de compréhension qui peuvent amener les parents et/ou les jeunes à agir différemment, en ayant un regard nouveau sur leurs réactions, leurs regards au quotidien.

  • Favoriser l’autonomie

En partant du postulat suivant : « Tout parent, tout jeune a le pouvoir d’agir », l’association cherche à susciter cette pensée chez ces acteurs, et ainsi développer leur autonomie, leur confiance en eux, en leur capacité d’être et d’agir.

La prise d’initiatives, la participation aux actions d’École et Cultures sont des actions concrètes auxquelles parents et enfants sont invités à se mobiliser.

  • Favoriser le vivre ensemble

Il nous semble aussi important de cultiver le vivre ensemble. La pluralité des cultures, des religions, des façons de vivre, crée une richesse sociale. Celle-ci n’est effective qu’à partir du moment où des valeurs comme la tolérance, le respect, l’écoute sont éveillées.

En créant des évènements comme le « Noël Ensemble », que nous prévoyons en décembre 2016, nous cherchons à unir, quel que soit son appartenance religieuse, les individus entre eux. En cela nous affirmons et considérons que la cohabitation des cultures, des religions, des différences est possible. Il n’est pas nécessaire d’être d’accord sur les principes religieux pour discuter et agir ensemble.

École et Cultures-France

ecole et culture France

 

L’association École & CulturesFrance a été créée en 2013 pour venir en aide au quartier prioritaire du domaine de La Vallée à Mantes-la-Ville tout en mobilisant l’ensemble de la structure familiale, et en premier lieu les parents. Les quartiers prioritaires sont généralement marqués par des situations précaires (grande part de jeunes non diplômés, proportion d’étrangers élevée, nombreuses familles monoparentales, …), où bien souvent l’hétérogénéité culturelle, si elle constitue une richesse pour la France, peut être un obstacle à la compréhension de la culture française et à l’intégration dans la société.

Ameth SARR, actuellement Directeur de l’association, a débuté les actions avec cette vision initiale : « venir en aide aux enfants et aux jeunes en difficultés scolaires, tout en mobilisant la parentalité. L’aide aux devoirs assiste un enfant, l’accompagnement à la parentalité peut aider toute une famille ». Les activités de l’association ont commencé en 2015.

Auparavant installé dans le domaine du dessin industriel, Ameth passe également du temps bénévolement au sein d’une association d’aide aux devoirs dans son quartier d’Aulnay-sous-Bois. À cette occasion, il prend la mesure du travail à effectuer auprès des jeunes et des parents. Il veut agir à leurs côtés, il fait le choix de se reconvertir professionnellement en réalisant une Licence de Sciences de l’Éducation qu’il complète par un Master de la même discipline, spécialisé dans les actions socio-éducatives « Éducation, Formation et Interventions sociales ». C’est à l’issue de ces trois années qu’il met fonde l’association en prenant appui sur son parcours universitaire, ses rencontres et sa femme Zeinabou SY (Présidente d’Ecole& Cultures).

Depuis sa création, Ecole & Cultures a multiplié et a fait évoluer ses actions, tout en gardant la base de sa philosophie, à savoir : accompagner les enfants et les jeunes par des actions éducatives tout en mobilisant leurs parents. Pour ce faire de nombreux acteurs avec des statuts différents nous ont accompagnés : les bénévoles qui habitent ou non le quartier, les volontaires de service civique ainsi que 3 salariés.

L’association a également grandi grâce à la confiance que nos partenaires financiers et institutionnels nous accorde. Il est évident que rien ne serait possibles sans eux.

Ainsi, à ce jour, l’association fonctionne grâce à l’engagement de ces multiples acteurs qui sont unisdans une co-construction d’actions pour les enfants, les jeunes et les parents.

Diamond – Caen

Projet :
Mener une action éducative auprès d’enfants et d’adolescents qui n’ont pas accès à la pratique de la voile par l’organisation de séjours de croisière, permettant l’apprentissage de la navigation, l’implication dans la vie de l’équipage et la découverte du milieu marin.

Service d’Education Spécialisée et de Soins à Domicile

Projet

L’établissement accompagne les enfants dans leurs lieux d’inclusion (école, centre de loisir, club sportifs…). Il intervient aussi au domicile pour un travail de guidance parentale.

Il travaille en étroite relation avec l’Education Nationale  ainsi qu’avec les autres partenaires du sanitaire et du médico-social (CRA, Hôpitaux de jour, CMPEA …)

Accueil Mères-Enfants

Projet: 

Il a pour mission d’assurer la réinsertion sociale des familles, tout en garantissant la protection des enfants sur le plan physique et psychologique.

Service d’Accompagnement à la Vie Sociale

Le S.A.V.S est un service qui soutient les personnes adultes en situation de handicap qui vivent dans un logement autonome.

Ils travaillent en milieu protégé ou ordinaire, ou ne travaillent pas. Ces personnes perçoivent suffisamment de ressources pour subvenir à leurs besoins et  peuvent bénéficier d’une mesure de protection. L’admission en SAVS est possible suite à l’orientation faite par la MDPH  pour une durée maximale de 3 ans, renouvelable.

Le SAVS est autorisé par le Conseil Départemental pour 120 places. Il intervient sur les territoires du libournais, Bordeaux, les Graves, Sud Gironde et Portes du Médoc.

Projet 

Les missions du S.A.V.S consistent à soutenir les personnes accompagnées dans leur capacité à vivre de façon autonome et de favoriser leur insertion sociale et professionnelle.

Les domaines d’intervention du S.A.V.S sont très variés : accompagnements médicaux, accompagnement pour les démarches administratives, vie quotidienne (gestion du logement, accompagnement aux courses), accès aux loisirs, habitat (recherche de logement, aide au déménagement), soutien à la parentalité, lien social.

Placement Educatif A Domicile (PEAD)

Projet :

Le placement éducatif à domicile est une mesure de placement alternative au placement traditionnel en institution permettant le maintien de l’enfant au domicile familial assortie d’une mesure de protection de l’enfant. Le PEAD inclut des prestations liées à la scolarité et intervient sur le territoire du Libournais.

Un projet innovant financé avec le concours de la Fondation de France permet de sillonner le territoire avec  une salle de classe itinérante mais aussi un bureau permettant de rencontrer dans ce «tiers lieu», parents et enfants . L’objectif de ce projet est d’apporter un soutien de proximité aux parents et aux enfants de ce vaste territoire du Libournais et de la haute gironde.

  • Aire d’intervention : Libournais/Haute-Gironde

Institut Médico-Pédagogique Saint Joseph

Projet

L’accompagnement réalisé à l’IMP tend à favoriser l’épanouissement des jeunes et leur autonomie dans la vie quotidienne, sociale et professionnelle.

La prise en charge peut concerner les enfants ou adolescents, selon leur niveau d’acquisition aux stades de l’éducation précoce, de la formation pré-élémentaire, élémentaire secondaire et technique. Une Unité d’enseignement est intégrée à l’établissement.

L’IMP applique des principes forts tels que l’inclusion, le pouvoir d’agir, la citoyenneté, la diversification des lieux et des modes d’accompagnements et les mets en pratique dans un contexte confiant et bienveillant. Ainsi sont privilégiés l’éducation, l’instruction, le soin, la culture, le sport, tout ce qui permet la construction de l’être humain dans sa globalité.

Ce qui guide notre démarche est un regard positif et dynamique sur les jeunes, sur leurs familles, sur leurs espoirs et leurs rêves. Ce qui nous guide est le respect, l’écoute et la prise en compte de chaque situation dans sa globalité.

Notre propos est de favoriser la responsabilité des jeunes et de leur famille par leur implication, leur participation et la prise de décision.  Cela nécessite une réelle prise en compte de leur avis à travers des instances telle que le Conseil de la Vie Sociale (CVS), la participation aux réunions centrées sur projet d’établissement, le choix du parcours…

IREP – Gradignan

Projet 

l’IREP utilise ses compétences en ingénierie pour assister les entreprises dans la construction du contenu pédagogique des formations qu’ils souhaitent mettre en place pour leurs salariés. L’essentiel des activités de l’IREP repose sur la formation, l’accompagnement, l’orientation et l’aide à l’insertion.

Les formations sont regroupées en 5 pôles de formations :

  • Le pôle insertion/compétences clés : permet de faire bénéficier d’une remise à niveau des savoirs de base, ou de se perfectionner pour améliorer son employabilité, ou de préparer une entrée en formation qualifiante ou diplômante.
  • Le pôle Orientation : permet de faire le point sur les compétences, aptitudes, motivations du stagiaire et de définir un projet professionnel ou de formations adaptées.
  • Le pôle médico-social : comprend une préparation aux concours sociaux et paramédicaux pour des individuels payants. Ce pôle propose aussi des modules courts de formation pour les salariés de ce secteur d’activité pour maintenir ou développer leurs compétences.
  • Le pôle espace vert : formations initiales ou continues : formations, travaux paysagers qui peuvent accueillir jusqu’à 20 stagiaires en simultané.
  • Le pôle mobilité : une auto-école sociale, l’ASPEC, offre un dispositif pédagogique adapté et individualisé, aux personnes en difficulté pour leur permettre d’accéder au permis de conduire.

Institut Médico-Éducatif Saute-Mouton

Projet

L’IME Saute-Mouton réalise un travail d’accompagnement thérapeutique, éducatif, pédagogique et social. Ce travail est animé par le souci de faire bénéficier à ces jeunes d’une approche à la fois globale au sein d’une structure pluridisciplinaire, personnalisée et ouverte sur son environnement social. L’établissement favorise l’inclusion des jeunes par un travail de socialisation engagé.

Institut Médico-Éducatif Don Bosco

Projet 

l’IME Don Bosco assure une mission d’éducation spécialisée et un accompagnement social et médico-social auprès d’enfants et d’adolescents ou de jeunes adultes en situation de handicap mental léger/moyen.

L’établissement a également développé un service d’accompagnement d’insertion sociale et professionnelle (SAISP) qui accueille 16 jeunes de 16 à 21 ans.

Foyer Occupationnel de la Miséricorde – Libourne

Présentation

Le Foyer Occupationnel de la Miséricorde peut accueillir simultanément 55 personnes, hommes et femmes, majeures, qui ne peuvent vivre seules et qui ont besoin d’un accompagnement spécialisé au quotidien. Selon leurs di cultés et leurs situations, elles peuvent être admises :

En hébergement permanent en studio individuelle (47 places)

En accueil temporaire : 1 place gérée par l’établissement pour un soutien ponctuel aux aidants et/ou un soutien du projet de vie de la personne.

En accueil d’urgence : 1 place pour des situations particulières gérées par l’établissement en lien étroit avec le Conseil Départemental.

En accueil de jour sur les temps d’atelier (6 places), du lundi au vendredi de 9h à 17h.

L’accueil en Foyer Occupationnel a pour but de garantir l’intégrité physique et psychique de la personne et de l’accompagner dans son autonomie aussi bien physique (vie quotidienne, déplacement…) que psychique (capacité à faire des choix, exprimer des demandes…), en e et, il doit permettre aux personnes accueillies de :

• Favoriser leur épanouissement.
• Garantir l’expression de leur statut d’adulte.
• Favoriser leur participation à la vie

sociale, sportive et culturelle.
• Maintenir et/ou développer les acquis en tenant compte du potentiel de chaque individu à travers l’accompagnement au quotidien et les ateliers.

Foyer Don Bosco

Projet

Le Foyer Don Bosco offre un soutien matériel, éducatif et psychologique aux mineurs, à leur famille et aux jeunes majeurs âgées de moins de 21 ans confrontés à des difficultés sociales susceptibles de compromettre gravement leur équilibre. Le Foyer Don Bosco est engagé dans la diversification de son offre pour répondre au plus près aux besoins des jeunes et de leurs familles.

Le Foyer est composé :

  • d’un internat destiné à héberger un groupe de 12 adolescents, d’un pavillon hébergeant 3 jeunes (garçons et filles) dans le cadre d’un appartement intermédiaire d’un service de chambres en ville destiné à accueillir et accompagner 23 jeunes pour la plupart majeurs (garçons et filles), hébergés  en studios individuels répartis sur Bordeaux Métropole.
  • d’un service d’accueil de jour, l’Auberge (cf. fiche spécifique)
  • d’un service de suivi externalisé (cf. fiche spécifique)